shutterstock_362584421
Experience Perso Réflexions Relations

Mon cœur saigne, mais Son amour me guérit!

Par le 4 janvier 2019

« Non ! Non ! Non ! C’est impossible ! » Voici comment j’ai réagi, les larmes aux yeux, devant le trône de la grâce quand j’ai appris que l’un de mes amis pasteurs, s’est retiré du ministère à cause de problèmes d’addictions liées à l’alcool et aux médicaments. Il ne l’a pas fait de son plein grès… mais après une mise en discipline justifiée de son pasteur.

 Il est important de ne pas être un électron libre… Être redevable protège le précieux peuple de Dieu.

J’ai très souvent, hélas même trop souvent, entendu ces histoires d’hommes et de femmes d’influence qui se sont disqualifiés après avoir prêché aux autres. Ils n’ont pas su garder la crainte de Dieu et l’amour de Dieu pour les autres… avec une discipline sans faille.

Mais, cette fois-ci, c’est l’un de mes amis, un ami de longue date. Cette fois-ci, ce n’est pas une histoire que je lis, c’est une histoire que je vis!

Je n’écris pas ces quelques mots comme un exutoire, pour régler des comptes ou pour exposer quelqu’un. C’est moi-même que j’expose ! Je choisis de le faire avec le désir d’encourager tous ceux et celles qui auraient fait ce genre d’expérience qui laissent des traces sur le cœur. Je choisis de le faire dans l’espoir que cela puisse vous aider à traverser des moments difficiles, avec le cœur profondément ancré dans Son Amour, Sa grâce et Sa compassion.

Alors, peut-être avez-vous fait vous aussi l’expérience douloureuse de voir un(e) ami(e) proche tomber dans le péché au point de ne plus pouvoir faire ce que Dieu l’a appelé(e) à faire… Et, comme moi, vous vous retrouvez brisé(e) par la tristesse, secoué(e) par des regrets ou même ébranlé(e) par la colère.

Avant de poursuivre, sachez qu’il y a TOUJOURS de l’espoir de voir la restauration du cœur, des relations et même parfois du ministère (même si cela n’est pas facile).

Vous savez que Dieu relève et libère, mais vous avez du mal à comprendre. Parfois, il ne faut pas tant chercher à comprendre… Mais juste obéir à Dieu, et Son amour apporte la guérison et la liberté. 

Alors, que devrions-nous faire ? Qu’allons-nous faire ? Qu’allez-vous faire ? Comment aider ceux et celles qui trébuchent ? 

 1Frères et sœurs Chrétiens, l’Esprit Saint vous conduit. Alors, si vous voyez quelqu’un en train de commettre une faute, ramenez-le sur le bon chemin avec douceur. Attention à vous ! Je le dis à chacun de vous : tu peux être tenté(e) de faire le mal, toi aussi. 2Portez les charges les uns des autres, et ainsi, vous obéirez à la loi du Christ. 3Si quelqu’un se croit important, lui qui n’est rien, il se trompe ! 4Chacun doit regarder avec attention ce qu’il fait. S’il trouve une raison d’être content de lui, il doit la trouver en lui seul, sans se comparer aux autres. 5Oui, chacun sera responsable de ses actes. (Galates 6.1-5)

Par le passé, j’ai traversé des tempêtes et j’ai vu l’ennemi de nos âmes à l’œuvre trop souvent. Mais, j’ai eu la grâce de voir la main de Dieu qui guérit et qui apporte un baume de réconfort.  J’ai appris l’une des plus grandes leçons de ma vie : Dieu ne force jamais la guérison… c’est à vous de l’accepter.

 

Dieu ne force jamais la guérison, c’est à nous de l’accepter, en choisissant de pardonner et de continuer à vivre pour Christ avec passion et humilité. La grâce de Dieu n’a d’effets profonds et durables que dans le cœur de celui ou de celle qui s’ouvre et qui s’abandonne à Dieu.

Je tiens à vous dire qu’alors que je vous partage mon cœur, je ne peux empêcher mes larmes de mouiller mon bureau. Jamais, je n’aurais pensé devoir écrire ces quelques lignes.

Après ce coup de massue, apprendre que mon pasteur était disqualifié m’a ensuite conduit dans une colère profonde, à cause d’un sentiment de trahison. Oui, je me suis senti trahi. Et je ne suis pas le seul. La violence de la trahison est proportionnelle à la proximité et à la profondeur de la relation que vous avez avec la personne qui chute.

Je comprends tous ceux et celles qui ont bénéficié du ministère d’un pasteur ou d’un ministère pendant des années, et qui ont l’impression de s’être trompés personnellement et d’avoir été trompés.

Lorsque nous entendons parler de ces choses, nous nous sentons comme si on nous avait menti personnellement – et c’est parfois le cas. Pour ma part, j’ai vécu chacune de ces situations… ce qui rend les choses plus douloureuses encore.

Laissez le Saint Esprit faire ce que Lui Seul peut faire : GUÉRIR VOTRE ÂME.

Et puis, dans la prière et l’intercession, le Saint Esprit fait Son œuvre. Avec compassion et justice, Il me rappelle que peu importent le ministère, son charisme, son succès et sa renommée… ce ministère est avant tout humain. Tout comme chacun de nous.

Certes, nous ne pouvons prendre la grâce comme licence pour faire tout et n’importe quoi, et certainement pas prendre ce genre d’excuse pour vivre dans la chair et non selon l’Esprit. Mais nous ne pouvons pas oublier que tant que nous sommes ici-bas, nous aurons des tribulations, des attaques et des tentations.

La réalité est que nous avons tendance à juger les péchés des autres plus sévèrement parce qu’ils sont différents de nos propres péchés.

Alors que nos regards se portent vers un homme ou une femme à terre, nous pouvons oublier que nous aussi, nous pouvons tomber.

Paul le dit si bien « Ainsi donc, que celui qui croit être debout prenne garde de tomber. » (1 Corinthiens 10.12-13) Ceci est un avertissement solennel, à ne pas être orgueilleux de peur de tomber.

Nous sommes parfois choqués parce que nous pensons qu’un dirigeant devrait particulièrement « mieux savoir » que les autres. Nous pensons à tort qu’un pasteur est forcément plus fort. Nous avons tendance à croire qu’un prophète est plus à même à déjouer les attaques spirituelles parce qu’il voit mieux et plus loin que les autres. En principe, OUI, mais dans la réalité, il a besoin de plus d’aide que nous sommes disposés à voir… et à donner.

En effet, tout cela est loin de ce que la Bible enseigne. Elle dit clairement que nous sommes tous sujets à l’orgueil. Et que nous pouvons tous faire fausse route, et tomber…

« Car sept fois le juste tombe, et il se relève, mais les méchants sont précipités dans le malheur. » (Proverbes 24.16)

Ces dernières années, je me suis demandé pourquoi tant de ministères étaient tombés ? Au début, je ne comprenais pas pourquoi ils risquaient leur famille pour cela, ni pourquoi ils mettaient en péril le témoignage du Christ.

Ensuite, je me suis dit qu’ils n’étaient pas assez entourés et protégés par leur église locale et/ou leurs amis et leur famille.

Enfin, je me suis rendu compte que je n’avais pas la réponse… mais j’ai la solution. La solution est Jésus-Christ. Et pour vivre cette solution, il faut de l’humilité… c’est-à-dire, qu’il faut accepter ses torts, accepter ses faiblesses et reconnaitre que l’on ne peut pas vaincre le péché sans le Seigneur de la Vie.

N’avez-vous pas remarqué que les péchés des autres sont toujours plus choquants pour nous que nos propres péchés ? Nous sommes toujours en mesure de “contextualiser” nos propres péchés, de leur trouver des justifications, de les peser par rapport à d’autres péchés que nous ne commettons pas. Cela fait partie de la puissance de tromperie.

Alors que vous lisez ces quelques lignes, n’oubliez pas qu’elles sont écrites dans la douleur… mais dans Son espérance aussi.

Je n’oublie pas non plus que le diable est comme un lion rugissant cherchant qui il peut dévorer. (1 Pierre 5.8) Je n’oublie pas non plus que les hommes et les femmes que Dieu a choisis, ne sont pas du tout parfaits.

Moïse a vu la gloire du Dieu d’Israël dans le buisson ardent, il a vu le feu du Sinaï mais il n’a pas pu entrer dans la Terre Promise. Simon Pierre a entendu le sermon sur le mont, il a lavé sa barbe dans les ruisseaux de Judée à côté de Jésus-Christ lui-même et a toujours nié l’avoir connu sous un feu nourri d’une jeune femme sans influence mais qui a su frapper là où il fallait et au moment opportun. Et que dire de David ? De Paul ?

Le fait que nous soyons toujours aussi choqués par la chute des « hommes de Dieu » nous révèle que nous ne sommes pas aussi réalistes que la Bible en ce qui concerne la nature humaine et le combat spirituel.

Oui, peut-être que nous prenons trop souvent à la légère le combat spirituel, ou la discipline spirituelle. Il est possible que nous ayons oubliés combien la crainte de Dieu est vitale et que la sanctification est primordiale.

La Crainte de Dieu est VITALE. L’Amour sans la crainte de Dieu n’est pas de l’Amour qui vient de Dieu. Le Saint Esprit qui nous remplit d’Amour, sait aussi nous convaincre de ne pas blesser le cœur du Père. (Romains 5.5, Jean 14-15-16)

Sans mon épouse, mes enfants, ma famille, mes amis (fidèles et qui marchent avec Dieu), mon équipe et des centaines d’intercesseurs, je ne suis pas certain que j’aurais pu écrire ces lignes aujourd’hui, tellement j’aurais déjà dû être abattu par l’ennemi! Leur amour et la vérité dans leur vie m’ont préservé.

Et vous, avez-vous des amis qui parlent dans votre vie? Qui voient les angles morts de votre coeur? Qui vous mettent en garde lorsqu’ils vous voient en danger? Avez-vous des amis avec lesquels vous confessez vos tentations, voire même vos péchés?

Si vous apprenez à confesser vos tentations, vous n’aurez pas à confesser vos péchés! 

J’aimerais prendre cette douloureuse opportunité pour nous encourager à résister à la tentation de perdre la foi. J’aimerais aussi nous encourager à ne pas nous servir de la chute d’un leader, pour justifier notre propre péché.

Mais, ce qu’il convient de faire, c’est de nous présenter devant le trône de Dieu pour qu’Il nous lave de nos péchés et que d’un cœur humble et rempli de compassion, nous puissions prier pour ceux qui sont tombés et pour leur famille.

Pour certains, c’est une saison de douleur et comme Pierre, ils seront restaurés après avoir acceptés la discipline et les soins nécessaires. D’autres sont, par la nature de leur péché, disqualifiés de manière permanente pour le ministère. Certes, ils iront au Ciel mais ils ne pourront poursuivre leur vocation. Malheureusement, d’autres se révèleront être de faux enseignants et des prédateurs dangereux pour le précieux peuple de Dieu, comme ceux que Paul mentionne dans 2 Timothée 3.

Mais dans tous les cas, Jésus-Christ aime chacune de ces personnes et Il aime chacun de nous. Nous ne confondons pas l’Amour qu’Il nous porte à nous, pécheurs, et la haine qu’Il a envers le péché.

Plus que jamais, l’Église – et cela est donc valable pour chaque église locale – doit faire preuve de sagesse et de courage pour discerner et évaluer les différences entre ces divers cas de figure… et pour agir en conséquence. Combien nous avons besoin de discernement et non d’un esprit de suspicion!

La suspicion est un discernement sans amour! 

L’Église ne dépend pas de vous ou de moi-même, ni d’aucun pasteur ni apôtre, mais elle est bâtie par Jésus-Christ et elle est fondée sur Ses promesses ! Et L’Église tiendra avec ou sans nous. Que Dieu puisse nous préserver.

Alors si comme moi, vous avez été blessé(e) de voir des hommes ou des femmes de Dieu tomber dans le péché, gardez vos regards sur Christ, intercédez pour leur rétablissement et gardez votre cœur ouvert. Ne critiquons pas ! Ne soyons pas médisants. La mesure de grâce que nous employons envers les autres est celle que Dieu utilisera en notre faveur.

Un dernier mot! La confiance qui a été brisée DOIT être rebâtie. Ne confondons jamais l’amour qui pardonne et qui tend la main pour restaurer celui ou celle qui montre des fruits de repentance. Faisons attention à ne pas subir la magie blanche qui s’appuie sur une imitation de la compassion. La personne qui vous a trahi(e) est pardonnée mais elle doit reconstruire votre confiance.

 

L’Amour que le Saint Esprit a mis dans nos coeur,  contrairement au vieil adage, n’est pas du tout aveugle!

Supposons que je parle les langues des hommes et même celles des anges : si je n’ai pas d’amour, je ne suis rien de plus qu’un métal qui résonne ou qu’une cymbale bruyante. Je pourrais transmettre des messages reçus de Dieu, posséder toute la connaissance et comprendre tous les mystères, je pourrais avoir la foi capable de déplacer des montagnes, si je n’ai pas d’amour, je ne suis rien. Je pourrais distribuer tous mes biens aux affamés et même livrer mon corps aux flammes, si je n’ai pas d’amour, cela ne me sert à rien. Qui aime est patient et bon, il n’est pas envieux, ne se vante pas et n’est pas prétentieux ; qui aime ne fait rien de honteux, n’est pas égoïste, ne s’irrite pas et n’éprouve pas de rancune; qui aime ne se réjouit pas du mal, il se réjouit de la vérité. Qui aime supporte tout et garde en toute circonstance la foi, l’espérance et la patience.

L’amour est éternel! — Paul (1 Corinthiens 13) 

Alors, mon cœur saigne, mais Son amour me guérit. Son cœur a saigné pour que le tien soit guéri ! Saisis Sa main! Pardonne! Et choisis d’amener la vie! Choisis d’inspirer les autres à commencer par ceux de ta famille et tes amis…

Dieu t’aime! Oh Oui Il t’aime!  Merci de m’avoir lu.

Merci de garder nos familles dans vos prières. Merci d’exister!

En Lui,

Bruno

 

Commentaires

commentaires

MOTS CLÉS
ARTICLES EN RELATION
BRUNO PICARD
La Réunion

J’ai l’immense joie et privilège d’être marié à Elodie. Nous sommes les parents comblés de 3 enfants qui se prénomment Lisa (née en 2003), Anna (née en 2007) et Théo (né en 2014). En 2000, nous avons été conduits à implanter une église locale qui aujourd’hui s’appelle Extravagance à l’île de La Réunion. Nous avons choisi ce nom après plusieurs mois de réflexion dans la prière. Mais nous avons eu la paix de le choisir… Sans regrets mais non sans quelques incompréhensions. Cela étant dit, nous voulons continuellement rappeler au Monde que l’Amour de Dieu est EXTRAVAGANT. C’est à dire qu’il trouvera toujours un chemin pour atteindre les cœurs. Pasteur à plein temps, je suis tellement reconnaissant d’appartenir à une équipe pastorale extraordinaire. J’enseigne à l’école Destinée et par Sa grâce, j’exerce un ministère prophétique partout où Dieu me conduit. Mon appel est de libérer des destinées mais aussi d’étendre le règne de Christ en équipant des hommes et des femmes afin qu’ils deviennent des leaders forts et matures pour l’œuvre du ministère. J’interviens souvent dans la formation du Leadership à tout niveau et dans de très nombreux domaines. Mon rêve : voir mon île, ma nation, la Francophonie entière être sauvée par Jésus-Christ … Merci d’exister

Me contacter