20110227_matthew5-salt-and-light
Réflexions

Le Sel, la Lumière : Une Cité sur la montagne!

Par le 10 septembre 2018

Lorsque Jésus parle, Il dit bien plus que ce que nous pouvons entendre. À chaque fois que nous progressons en révélation et que nous atteignons une nouvelle dimension de compréhension spirituelle, nous sommes invités à aller encore plus loin. Mais avec Jésus, plus on grandit en révélation, plus les choses se simplifient. Etre mature spirituellement, c’est être simple. Voyons comment, notre Roi Jésus-Christ qui parle à Ses disciples, nous parle en ce jour. En leur disant comment Il les voit et ce qu’Il attend d’eux, Jésus nous dit comment Il nous voit et ce qu’Il attend de nous.

Matthieu 5:13-16 (MSG traduite) “Laissez-moi vous dire pourquoi vous êtes là. Vous êtes là pour être le sel ; le sel qui donne de la saveur, qui fait ressortir les parfums de Dieu de cette terre. Si  vous  perdez votre saveur, comment les gens goûteront-ils à la sainteté ? Vous  avez perdu votre utilité et vous finirez à la poubelle.” Voici une autre façon de présenter la chose : Vous êtes là pour être la lumière, et vous  faites ressortir les  couleurs  de Dieu – dans le  monde. Dieu n’est pas un secret à garder. Nous Le rendons public, aussi public qu’une ville sur une colline. Si Je fais de vous des porteurs de lumière, ne croyez  pas que  Je vais vous cacher sous un seau,  non ?  Je vous mets  sur  un lampadaire.  Maintenant  que Je  vous  ai mis  là sur  une colline,  sur  un lampadaire – brillez !  Laissez  vos portes ouvertes ;  soyez  généreux avec  votre  vie. En vous ouvrant aux autres, vous inciterez les gens à s’ouvrir à Dieu, ce Père généreux dans le ciel.

Matthieu 5:13-16 (AMP traduite) Vous êtes le sel de la terre, mais si le sel a perdu son goût (sa force, sa qualité), comment peut-on restaurer sa salinité ? Il n’est désormais plus utile et sera jeté et piétiné par les hommes. Vous êtes la lumière du monde. Une ville établie sur une colline ne peut être cachée. Aucun homme n’allume une lumière et la place sous un pot mesureur, mais bien sur un lampadaire, et elle donne de la lumière à tous dans la maison. Qu’ainsi votre lumière brille devant les hommes, qu’ils puissent voir votre excellence morale et vos bonnes actions louables et désintéressées, et qu’ils reconnaissent, honorent, louent et glorifient votre Père qui est aux cieux.

  • NOUS sommes le sel de la terre, NOUS sommes la lumière du monde.

Jésus-Christ ne dit pas que nous devons nous battre pour être sel ou lumière. Il dit que nous le sommes ! Lorsque nous devenons une nouvelle créature, nous avons une nature toute nouvelle et Jésus nous dit clairement que nous sommes le sel et que nous sommes la lumière. Alors que nous demeurons en Jésus-Christ (Jean 15), nous avons la capacité (et l’appel) pour fonctionner et nous comporter comme le sel et la lumière. Trop d’entre nous ne fonctionnent pas comme le sel ou la lumière parce qu’ils restent isolés ou déconnectés.

Quel est le but de la lumière ? C’est de briller dans les ténèbres. Nous fonctionnons comme Dieu a voulu que nous fonctionnions lorsque nous ne sommes pas isolés. Beaucoup d’entre nous n’expérimentons pas la puissance de Dieu coulant au travers de nous parce que nous sous-estimons l’importance d’être en contact avec d’autres personnes.

Luc 4:18-20 Le Seigneur a mis son Esprit sur moi, car Il m’a nommé pour raconter la Bonne Nouvelle aux pauvres. Il m’a envoyé pour dire aux captifs qu’ils sont libres et pour dire aux aveugles qu’ils peuvent à nouveau voir.  Dieu m’a envoyé pour libérer ceux qui ont été traités injustement et pour annoncer le temps où Dieu va montrer sa bonté.

Nous devons être en RÉELLE connexion avec d’autres personnes si nous voulons nous comporter comme Christ. Lorsque nous nous comportons comme la lumière, nous brillons afin que D’AUTRES puissent commencer à voir le chemin. Tant que nous vivrons pour nous-mêmes, beaucoup de gens continueront à trébucher dans les ténèbres. La lumière n’existe pas pour briller en plein jour, elle n’existe pas non plus pour être admirée. La lumière est donnée pour aider les autres à voir ce qu’ils ne pouvaient pas voir avant. Nous ne savons pas à quel point la puissance que nous avons est importante tant que nous nous trouvons dans les ténèbres à moins que nous commencions à briller lorsque c’est nécessaire. C’est la même idée pour le sel.

Luc 4:34 (NCV traduite) Le sel est bon, mais s’il perd son goût salé, on ne peut le lui rendre. Il n’est pas bon pour le sol ou comme engrais ; il doit être jeté. Que ceux qui ont des oreilles les utilisent et écoutent.

Beaucoup de personnes disent que le sel est utilisé par Jésus-Christ uniquement pour exprimer que nous, en tant que chrétiens, nous ajoutons du goût à la vie des autres. Ce n’est pas mauvais mais ce n’est pas complet. Une étude des différentes Écritures au sujet du «sel», en relation avec la façon de vivre comme Christ, nous donne une grande compréhension de notre influence sur les autres et de l’importance de ne pas perdre cette influence. Au-delà du rôle évident du sel dans l’apport de goût et dans la préservation des aliments, celui-ci était vu à l’époque comme un agent de purification ou de nettoyage.

En plus de ces usages évidents, il était nécessaire en complément de sacrifices, parfois évoqué comme le sel de l’alliance. Il était aussi utilisé pour raviver la lumière des lampes et peut-être pour améliorer l’efficacité des fours de boulangerie. Il était aussi reconnu comme un élément fondamental pour le fonctionnement du corps humain. Le sel était aussi un moyen de rendre la terre impropre à la culture.

Jésus a utilisé la métaphore du Sel pour nous dire que lorsque nous ne nous comportons pas comme le sel, la vie autour de nous perdra non seulement sa saveur mais elle pourrira et puera. Le sel était utilisé à l’époque en Israël pour transformer les excréments en engrais.

Waouh ! C’est tellement puissant! Lorsque Christ nous décrit, Il nous rappelle très clairement que nous sommes bons à rien lorsque nous restons cachés ou isolés. La puissance nous est donnée pour couler à partir de Lui, au travers de nous pour amener la transformation autour de nous. La puissance est relâchée alors que nous sommes ENVOYÉS ! Alors nous verrons la puissance que nous avons vraiment. On n’ajoute pas du sel à du sel. Nous n’avons pas besoin de lumière là où il n’y a pas besoin de lumière.

  • Une ville sur la colline ne peut pas être cachée !

Dans le grec, le mot « VOUS » dans «vous êtes la lumière» est un pluriel. C’est très important parce que Jésus est en train de dire que bien que nous soyons lumière, nous ne devons pas fonctionner comme une lumière : se tenir seul, briller seul sans être connectés à d’autres lumières. Il est fondamental de comprendre la puissance des vrais disciples de Christ, la puissance de l’Église.

Jésus-Christ dit : « la lumière que nous sommes est une ville qui ne peut pas être cachée ». Christ dit à chacun de Ses disciples, c’est-à-dire à chacun d’entre nous, que nous devons être attentifs à ne pas tomber dans le danger de penser que nous pouvons briller tout seul. Le genre de ministère qui souffre du syndrome «Je suis la lumière» n’a pas sa place dans le Royaume de Dieu. Lorsque nous commençons à penser que nous pouvons faire les œuvres de Dieu par nous-mêmes, nous nous dirigeons vers un désastre et nous n’accomplirons pas la volonté de Dieu.

Rappelez-vous, Christ appelle l’Église, Son peuple, Son corps, Son épouse, Son armée. Tous ces noms pour l’église parlent fort à propos du fait d’être ensemble, de l’unité, à propos de travailler ensemble.

Nous sommes une ville que Dieu bâtit. La Lumière et le Sel doivent penser à la ville que Dieu est en train de construire. Comment construire une ville ? Vous commencez par UNE maison. Une famille. Ensuite, après un certain temps, vous avez plusieurs maisons. Ainsi, un village est né. Puis le village devient une ville. Une ville commence avec une famille, avec une communion.

Jésus construit Son église. Il construit Sa famille. Il construit une communauté de disciples. Nous faisons une erreur fatale en pensant que nous pouvons faire des disciples par nous-mêmes. Les disciples et la communauté sont interdépendants. Nous avons besoin des disciples pour construire la communauté et nous avons besoin d’une communauté pour faire des disciples.

Nous sommes envoyés dans le monde pour briller et pour montrer aux autres le chemin. Nous sommes envoyés dans le monde pour amener l’amour et la puissance du Christ, pour apporter la transformation, mais nous ne sommes pas supposés nous arrêter là. Nous sommes appelés à devenir une ville sur la colline ! Notre influence n’est pas seulement vue à travers nos bonnes œuvres, notre influence se voit également au travers de notre unité lorsque nous servons Christ. Celle-ci est si puissante et réelle que nous devenons comme une ville sur une colline que personne ne peut manquer.

Jésus ne cherche pas un disciple mais une communauté de disciples. Dieu réside là où deux ou trois sont rassemblés (unis) dans un même lieu. Dieu habite au milieu de NOTRE louange. Bien sûr, il y a un endroit où chaque disciple peut se retrouver seul avec Dieu et Le servir là où il est, mais un vrai disciple n’oubliera jamais qu’il appartient à une communauté et qu’il est construit par l’Esprit pour devenir une cité de lumière.

Le sel et la lumière ne sont pas juste une PERSONNE, mais aussi une communauté, une ville. La terre ou le monde ne seront pas influencés par UN grain de sel ou par un photon de lumière, mais par une famille de disciples.

Ésaïe 2:2-3 (AMP traduite) Le temps viendra dans les derniers jours où la montagne de la maison du Seigneur sera (fermement) établie comme la plus haute de toutes les montagnes et elle sera glorifiée au-dessus des collines, et toutes les nations afflueront vers elle. Beaucoup de gens viendront et diront : Allons, et montons à la montagne du Seigneur, à la maison du Dieu de Jacob, qu’Il nous enseigne Ses voies et que nous marchions dans Ses voies. Car c’est de Sion que viendront la loi et l’instruction, et la parole du Seigneur viendra de Jérusalem.

Dans la Bible, une montagne est un lieu d’adoration. Et là où vous trouvez l’adoration, vous trouvez un royaume. Lorsque nous parlons de la montagne du Seigneur, nous parlons du Royaume de Dieu. Christ construit Son Église sur les valeurs de Son royaume, Son royaume est inébranlable.

Lorsque nous comprenons que le sel et la lumière doivent devenir une ville construite sur les valeurs et les vérités du Royaume, nous devenons une famille inébranlable.

La maison de Dieu est établie sur la plus haute montagne. La plus haute montagne est le Royaume de Dieu. Lorsque cela arrive, les gens vivent dans le royaume inébranlable (Hébreux 12:28). Lorsque cela arrive, beaucoup de nations viendront et diront :

Ésaïe 2:3a Allons, et montons à la montagne du Seigneur, au Temple du Dieu de Jacob. Ainsi Dieu nous enseignera Ses voies et nous obéirons à Ses enseignements. 

Waouh ! Les gens affluent dans une église que Christ construit. Il construit une communauté de disciples qui sont «Lumière et Sel». Notez que le prophète Ésaïe parle du Dieu de Jacob. Pourquoi dit-il cela ? Il dit cela parce que Jacob était le premier à avoir une révélation de la maison de Dieu, Bethel ! Dieu veut que le Sel et la Lumière construisent une ville sur le Royaume de Dieu afin que toutes les nations viennent et voient et qu’elles peuvent recevoir de Lui. Si nous voulons voir toutes les nations venir à Christ, nous devons construire ce que Dieu construit. Et Christ construit Son Église. (Matthieu 16:18)

Psaumes 127:1 (AMP traduite) À moins que le Seigneur ne construise la maison, ceux qui construisent œuvrent en vain ; à moins que le Seigneur ne garde la ville, le veilleur veille en vain.

 

Aujourd’hui, beaucoup d’églises parlent du discipulat et le mettent même en place mais cela n’a rien à voir avec construire la maison de Dieu. Un disciple est construit dans la maison de Dieu, étant lui-même construit par Dieu et il construit la maison de Dieu.

 

Faire des disciples sans construire la famille ou la maison de Dieu ce n’est pas du discipulat. Les gens viendront à la maison de Dieu, là où Dieu a rassemblé Sa famille.

 

Ésaïe 2:3 (MSG traduite) Ils diront : « Allons et gravissons la Montagne de Dieu, allons à la Maison du Dieu de Jacob. Il nous montrera la façon dont Il agit afin que nous puissions vivre de la façon qu’Il a prévu en nous créant. » Sion est la source de la révélation.

 

La révélation exige que nous soyons dans un corps pour avoir de l’impact. Les relations sont nécessaires afin que la révélation et les vérités puissent être vues. Nous n’imitons pas la révélation, nous imitons ceux qui vivent cette révélation. Les nations viendront et demanderont à l’église de leur enseigner les voies de la vie. Le monde est perdu et confus et il recherche des moyens pour avoir une vie qui mérite d’être vécue.

 

Ainsi, en tant que disciples, nous sommes sel et lumière. En tant que sel et lumière, nous devons construire une cité sur les valeurs et selon les principes du Royaume de Dieu. Celui-ci ne peut être ni ébranlé, ni évité, ni ignoré afin que les personnes qui viennent de partout puissent venir et voir ce que signifie le fait de faire partie de Son peuple, d’être Sa famille.

 

  1. Soyez plantés dans la Maison de Dieu

 

Cela n’arrivera pas à moins que nous ne soyons plantés dans la maison de Dieu. Les gens veulent voir la vie. Les gens recherchent l’amour, la paix, la vérité, la joie. Ils recherchent un endroit où l’authenticité et l’intégrité doivent se retrouver. Ils recherchent le caractère ! Le caractère à l’image du Christ est comme un arbre dont les feuilles apportent la guérison à ceux qui en ont besoin. Le caractère est comme un arbre dont les fruits sont une nourriture pour l’âme assoiffée. Rien n’est mieux que d’être connecté à quelqu’un qui est enraciné en Dieu.

 

Rappelez-vous qu’un disciple fort est le sel et la lumière, quelqu’un qui est construit et qui construit la maison de Dieu, c’est-à-dire les gens selon les directions de l’Esprit. Un vrai disciple appartient à la communauté de Christ et se caractérise par sa fidélité. Comme beaucoup de vrais disciples vivent comme Christ, l’Église est comme une ville qui ne peut être cachée et qui ne peut être ignorée. L’église devient un lieu où l’on se cache, un refuge, et l’église s’étend comme une ville alors que chaque disciple apprend à briller et à être le sel dans un monde brisé.

 

Considérons un séquoia californien, il fait partie de la famille des conifères. Il est l’image même d’un disciple fort. Les séquoias font partie des plus grands arbres du monde. Le plus grand d’entre eux fait environ 115 m. Le tronc le plus large est de 12,28 m. Les arbres sont énormes et beaucoup d’entre eux vivent plusieurs centaines d’années. Ils peuvent en réalité vivre jusqu’à deux mille ans. L’une des espèces de séquoia géant, le Président, est vieux d’environ 3 240 ans et à plus ou moins quelques dizaines d’années. Cela signifie concrètement qu’il est né juste après la mort de Moïse. Vous pouvez penser qu’un arbre de cette taille aurait besoin de racines très profondes mais ce n’est pas le cas avec les séquoias. Les racines des séquoias californiens sont très superficielles, à peine plus de 1,50 m de profondeur. Mais si elles manquent de profondeur, elles prennent en longueur puisque parfois elles atteignent plus de 30 m à partir du tronc. Les séquoias poussent dans de bonnes conditions lorsqu’ils forment des bosquets touffus où les racines s’entremêlent et parfois fusionnent. Cela leur donne une vigueur extrême contre les forces de la nature. De cette façon, ils peuvent rester debout lorsqu’il y a des vents et des pluies violents. Les racines sont interconnectées avec les autres arbres qui sont autour d’eux. Cela leur donne une stabilité et une protection extrêmes. Cette connexion les rend inébranlables. Ainsi, les séquoias californiens ne peuvent jamais survivre seuls. Ils forment des sortes de «tribus» ou de communautés. Parfois, ils grandissent si proches les uns des autres que leurs bases fusionnent en un seul arbre. Les séquoias, grâce à leurs racines qui s’entremêlent, se renforcent et se soutiennent ainsi les uns les autres. Les racines ne sont pas profondes mais étendues en surface : les arbres vivent donc entremêlés.

 

Lorsqu’un séquoia californien meurt, il décrépit et les nutriments qu’il a absorbés pendant des années sont relâchés dans la communauté au travers des racines, nourrissant ainsi les autres arbres. La communauté remplace ce membre en envoyant une nouvelle pousse depuis la racine. Certains d’entre eux ont été retrouvés debout comme s’ils étaient encore vivants après plusieurs dizaines d’années. Le pain jaune géant de la vallée du Yosemite a été tué par des scarabées en 1933, il est toujours debout et on pense qu’il a environ 400 ans !

 

Quel type de ville Dieu est-Il en train de construire ? Il construit une ville qui dure, qui se tient contre l’ennemi, qui est un refuge pour ceux qui sont blessés. Mais comment participons-nous ou collaborons-nous avec Christ alors qu’Il construit cette ville ? Nous devons être plantés dans une maison afin que nous nous protégions les uns les autres et que nous montrions au monde ce que signifie être unis et forts.

 

Psaume 92:12-15 (AMP traduite)

Les justes (ceux qui vivent sans compromis) fleuriront comme un palmier (d’une grande longévité, imposants, droits, utiles et féconds) ; ils grandiront comme le cèdre du Liban (majestueux, stable, résistant et incorruptible). Plantés dans la maison du Seigneur, ils prospèreront dans les cours de notre Dieu. (Grandissant en grâce) ils porteront encore du fruit dans leur vieillesse ; ils seront remplis de sève (d’une vitalité spirituelle) et d’ (abondante) verdure (de confiance, d’amour et de contentement). (Ils sont des mémoriaux vivants) pour montrer que le Seigneur est droit et fidèle à Ses promesses ; Il est mon Rocher, et il n’y a aucune iniquité en Lui.

 

 

Un disciple fort n’est pas un cow-boy isolé. Il n’est ni une lumière ni un grain de sel isolé. Il comprend que Dieu utilise Ses disciples comme le sel et la lumière pour établir l’Église comme une cité de transformation, au sommet de la plus haute montagne. Il comprend que la montagne du Seigneur est le Royaume de Dieu. Ainsi, il sait qu’il doit demeurer dans un royaume inébranlable. Il ne peut pas vivre dans le Royaume s’il ne demeure pas dans la maison du Seigneur. Demeurer dans la maison de Dieu lui permettra de prospérer, de porter du fruit même dans sa vieillesse. C’est un constructeur de la communauté et il sait qu’il est construit par la communauté à laquelle il appartient. Un tel disciple garde toujours son cœur et sa maison ouverts comme il garde l’église ouverte afin que les personnes brisées venant de toutes parts puissent entrer et avoir accès au cœur du Père. Les vrais disciples sont le sel et la lumière, une ville sur une colline qui ne peut être cachée.

Commentaires

commentaires

MOTS CLÉS
ARTICLES EN RELATION
BRUNO PICARD
La Réunion

J’ai l’immense joie et privilège d’être marié à Elodie. Nous sommes les parents comblés de 3 enfants qui se prénomment Lisa (née en 2003), Anna (née en 2007) et Théo (né en 2014). En 2000, nous avons été conduits à implanter une église locale qui aujourd’hui s’appelle Extravagance à l’île de La Réunion. Nous avons choisi ce nom après plusieurs mois de réflexion dans la prière. Mais nous avons eu la paix de le choisir… Sans regrets mais non sans quelques incompréhensions. Cela étant dit, nous voulons continuellement rappeler au Monde que l’Amour de Dieu est EXTRAVAGANT. C’est à dire qu’il trouvera toujours un chemin pour atteindre les cœurs. Pasteur à plein temps, je suis tellement reconnaissant d’appartenir à une équipe pastorale extraordinaire. J’enseigne à l’école Destinée et par Sa grâce, j’exerce un ministère prophétique partout où Dieu me conduit. Mon appel est de libérer des destinées mais aussi d’étendre le règne de Christ en équipant des hommes et des femmes afin qu’ils deviennent des leaders forts et matures pour l’œuvre du ministère. J’interviens souvent dans la formation du Leadership à tout niveau et dans de très nombreux domaines. Mon rêve : voir mon île, ma nation, la Francophonie entière être sauvée par Jésus-Christ … Merci d’exister

Me contacter