listen
En Une Experience Leadership Réflexions Relations

ABSALOM OU L’ART D’ÉTEINDRE CE QUE DIEU FAIT.

Par le 24 juin 2019

Il y a toujours des désaccords dans les familles, dans les relations et les églises. Depuis plusieurs semaines, je reçois des messages et des questions sur le thème de la division dans les églises locales ou au sein de familles.

Il ne peut y avoir de réponses parfaites de ma part, mais en me basant sur les rapports que je reçois et sur ce que je perçois dans l’esprit, au niveau francophone, je peux vous dire que nous faisons face à une montée puissante et subtile de l’humanisme Chrétien dans de nombreuses églises locales. Aussi, l’un des esprits les plus actifs en ce moment est celui d’Absalom. Ce qui n’est pas étonnant vu que le Seigneur élève des prophètes avec le cœur d’Elie.

Le but de ce court article est de vous encourager à résister à cette influence et à ces esprits, à prier, à intercéder et à garder votre cœur et votre bouche.

Il y a différentes formes de manipulation et de magie blanche auxquelles nous devons faire face, mais l’une des plus subtiles et donc dévastatrices, est celle que manifeste une personne qui est devenue un Absalom.

Un Absalom voit les problèmes non résolus et les besoins légitimes des gens qui l’entourent mais essaient de les régler sans autorité spirituelle. Il a recours à la manipulation et à la magie blanche pour y parvenir. Souvent maquillé par le désir d’aider les autres, un Absalom ne voit pas les périmètres de l’autorité dans l’esprit. Il ou elle ne comprend pas les tenants et les aboutissants de l’autorité spirituelle. Et en voulant corriger ce qui ne va pas, il divise les gens.

                          Absalom signifie : “père de la paix”. C’est le type de personne qui veut “résoudre” les conflits,                                         qui s’offre en solution mais qui brise tous les principes d’autorité.

Lorsque vous prenez le temps de lire 2 Samuel 14, vous réaliserez qu’il y a toujours un Joab qui permet aux Absalom de se rapprocher des leaders pour insuffler un esprit contraire. C’est Joab qui a insisté pour que David accepte qu’Absalom revienne. Joab était un homme qui cherchait beaucoup son propre intérêt…

Absalom et lui avaient des points communs et Joab entrevoyait sûrement le futur du trône en Absalom dans le but de se maintenir une place. Il faudrait creuser cela mais si Joab avait eu le cœur de David, il n’aurait jamais manigancé pour qu’Absalom revienne. En tous les cas, il aurait couvert les arrières de David… La question mérite d’être posée.

Voici quelques indicateurs pratico-pratiques qui vous aideront à discerner les dangers :

Critique et médisance : Cela devrait être l’indicateur le plus facile, mais même les Chrétiens les plus aguerris sont victimes de l’esprit de commérages tout le temps. En fait, je connais très très très peu de Chrétiens qui comprennent vraiment ce qu’est l’esprit de critiquer, ou ce que sont les commérages. Et surtout la puissance dévastatrice libérée par cette attitude charnelle.

Voici ma définition préférée : la médisance est toute discussion sur une personne ou une entité (comme une église, un groupe ou une entreprise) que la personne ou le chef de l’entité désapprouverait.

Exemple : votre pasteur approuverait-il votre discussion sur l’église ? Bien entendu, le pasteur ou le leader n’est pas un demi-dieu intouchable, mais prenez du recul et comprenez que personne ne bâtit quoique ce soit de durable avec l’esprit d’Absalom!

Sinon, vous êtes sous l’influence d’Absalom. N’oubliez pas que je ne parle pas ici d’avoir le droit de donner son opinion, mais je parle d’inspirer les autres à ne plus croire ou faire confiance au leader ou au pasteur. Plus j’avance avec le Seigneur, plus je réalise que donner son opinion en dehors de notre sphère d’autorité ne porte pas le fruit que Dieu approuve, et il faut avoir recours à la magie blanche pour le faire. Lorsque tu n’as pas l’autorité qui vient de Dieu, dans une sphère, et que tu partages ton opinion en la plaçant sur le même plan que l’autorité spirituelle que Dieu a placée dans ta vie, tu peux sans le vouloir, bâtir de la distance entre le leader et le reste de l’équipe ou au sein de l’église… ce que Dieu n’approuve pas !

Et même si je suis dans ma sphère d’autorité, je dois m’assurer que le leader connaît mon opinion et me donne le droit de la partager en dehors de sa présence. Je ne parle pas de partage en équipe en présence du leader mais des moments où je passe de l’un à l’autre, pour faire connaître mon opinion. Sinon, c’est aussi de la magie blanche. Donner son opinion doit être connu et approuvé par le leader afin de toujours bâtir en unité.

Le Bien contre le Mal : Vivez-vous dans l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal en essayant de prouver que vous avez raison et que vos dirigeants ont tort ? Ou, vivez-vous dans l’Arbre de Vie qui se traduit par l’honneur et le fait de les servir ?

Visions contraires : Vous pouvez voir la nécessité de quelque chose, comme faire du social, ou changer le ministère de groupe de maison ou l’évangélisation. Bien que cela puisse être un besoin valable, vous devez poser la question : “Est-ce en accord avec la vision spécifique de mon église ? Est-ce que j’ai eu une discussion avec mon pasteur pour voir si nos appels et visions sont compatibles, sans remettre en question son autorité ? Chaque maison a une vision. Quelle est la tienne ? Est-elle en train de diviser ?”

Rassembler les autres : Cherchez-vous du soutien pour votre point de vue ? Si vous rassemblez d’autres personnes autour de vous qui ont les mêmes préoccupations que vous, vous pouvez savoir que la même chose s’est produite dans l’histoire d’Absalom.

Voler des cœurs : Lorsque vous vous rassemblez avec les autres, volez-vous leurs cœurs ? Ou affirmez-vous le pasteur ou le chef à qui Dieu les assigne ? Absalom a volé le cœur des gens qui étaient sous la garde de David en écoutant leurs plaintes. Appelez toujours les gens à être loyaux envers leurs dirigeants et à les approcher eux – et non pas vous – avec leurs plaintes !

Désengagement : Est-ce que vous courez fort avec le leader ou êtes-vous en train de vous “rétrécir” de nouveau, au sein d’un petit groupe de personnes mécontentes ?

Matthieu 18 : Appliquez-vous le protocole de Matthieu 18 aux situations qui vous préoccupent ? Abordez-vous le leadership seul avec vos préoccupations, ou violez-vous Matthieu 18 en impliquant d’autres personnes et en demandant leurs conseils ?

Division : Avez-vous envisagé d’interrompre votre mission dans l’église où Dieu vous a planté, en vous divisant en une autre église ? Beaucoup d’églises sont nées de la rébellion dans l’esprit d’Absalom.

En cette saison, nos églises locales doivent être soudées et unies. Refusez l’esprit d’Absalom ! Il y a tant de choses à bâtir pour la gloire de Dieu !!! Le temps n’est pas à la controverse, mais à l’unité dans l’esprit.

Le Seigneur élève et le Seigneur rabaisse. C’est Lui qui établit et c’est Lui qui nous retire d’une position d’autorité. Faisons-Lui confiance ! Si votre leader a un problème majeur ou un péché qui le disqualifie du ministère ou de toute position d’autorité, alors il y a un protocole. (Mais cela n’est pas le sujet ici)

“Qu’il ne sorte de votre bouche aucune parole mauvaise, mais, s’il y a lieu, quelque bonne parole, qui serve à l’édification et communique une grâce à ceux qui l’entendent. N’attristez pas le Saint-Esprit de Dieu, par lequel vous avez été scellés pour le jour de la rédemption. Que toute amertume, toute animosité, toute colère, toute clameur, toute calomnie, et toute espèce de méchanceté, disparaissent du milieu de vous. Soyez bons les uns envers les autres, compatissants, vous pardonnant réciproquement, comme Dieu vous a pardonné en Christ.” (Lire Éphésiens 4.29-32)

Est-ce un désir de votre cœur ? Ou, êtes-vous prêt(e) à grandir au travers du défi dans votre église actuelle ?

En tout état de cause, vous briserez cet esprit par l’intercession. L’humilité est un choix. Dieu pèse les cœurs.

“Mais ceux qui craignent l’Éternel se sont entretenus les uns avec les autres, et l’Éternel a prêté attention à ce qu’ils se sont dit. Il les a entendus, alors on a écrit un livre devant Lui pour que soit conservé le souvenir de ceux qui craignent l’Éternel et qui L’honorent.” Lire Malachie 3.16 BDS

Merci d’exister!

Commentaires

commentaires

MOTS CLÉS
ARTICLES EN RELATION
BRUNO PICARD
La Réunion

J’ai l’immense joie et privilège d’être marié à Elodie. Nous sommes les parents comblés de 3 enfants qui se prénomment Lisa (née en 2003), Anna (née en 2007) et Théo (né en 2014). En 2000, nous avons été conduits à implanter une église locale, qui aujourd’hui s’appelle Extravagance, à l’île de La Réunion. Nous avons choisi ce nom après plusieurs mois de réflexion dans la prière. Nous avons eu la paix de le choisir… sans regrets, mais non sans quelques incompréhensions. Cela étant dit, nous voulons continuellement rappeler au monde que l’Amour de Dieu est EXTRAVAGANT. C’est-à-dire qu’il trouvera toujours un chemin pour atteindre les cœurs. Pasteur à plein temps, je suis tellement reconnaissant d’appartenir à une équipe pastorale extraordinaire. J’enseigne à l’école Destinée et par Sa grâce, j’exerce un ministère prophétique partout où Dieu me conduit. Mon appel est de libérer des destinées, mais aussi d’étendre le Règne de Christ en équipant des hommes et des femmes, afin qu’ils deviennent des leaders forts et matures pour l’œuvre du ministère. J’interviens souvent dans la formation du Leadership à tout niveau et dans de très nombreux domaines. Mon rêve : voir mon île, ma nation, la Francophonie entière être sauvées par Jésus-Christ… Merci d’exister

Me contacter